Les bords du lac de Bienne

 

Cliquez sur les photos pour les agrandir

 

 

 

 

 En juillet 1765

Jean-Jacques Rousseau s'installe sur l'île,

qu'il doit quitter, le 25 octobre  de la même année

sur ordre du bailli de Nidau.

***

« Quand le soir approchait je descendais des cimes de l'île et j'allais volontiers m'asseoir au bord du lac dans quelque asile caché ; là le bruit des vagues et l'agitation de l'eau fixant mes sens et chassant de mon âme toute autre agitation la plongeaient dans une rêverie délicieuse où la nuit me surprenait souvent sans que je m'en fusse aperçu. Le flux et le reflux de cette eau, son bruit continu mais renflé par intervalles frappant sans relâche mon oreille et mes yeux suppléaient aux mouvements internes que la rêverie éteignait en moi et suffisaient pour me faire sentir avec plaisir mon existence, sans prendre la peine de penser. »

***

Jean-Jacques Rousseau extrait des "rêverie d'un promeneur solitaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A bientôt pour une nouvelle promenade dans ma région



18/06/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres