L'arrivée à la maison

 

Victor était déjà presque propre.  Cela a donc été relativement facile.

   

Il était tellement craquant.

 

Il se fatiguait très vite et s’écroulait de sommeil à tout moment et n’importe où.

 Cette adorable boule de poil ronflait comme un sonneur.

 

Lorsque l’on décide d’adopter un basset hound, il faut savoir qu’ils ont une colonne vertébrale extrêmement  fragile jusqu'à 8 mois.

Ils ont ce que l’on appelle une colonne flottante.

  

Cela veut dire qu’ils ne doivent pas monter ni descendre les escaliers avant huit mois.

 

A deux mois et demi Victor pesait douze kilos. A sept mois il en pesait vingt huit.

 

  Il a donc fallu le  porter !

Or, nous habitions au troisième étage sans ascenseur !!!

   

Les premières nuits ont été épuisantes.

Comme tous les chiots Victor n’avait vraiment pas envie de rester seul.

Un bébé basset de deux mois et demi a une voix incroyablement puissante,

 genre baryton au mieux de sa forme. Il a aussi un souffle inépuisable.

  

Heureusement, nous avions averti nos voisins en insistant sur le fait que nous ne 

devions pas céder les premiers jours.

C’était un investissement pour leur tranquillité à venir.

  

J’ai passé des heures le jour suivant, Victor d’un côté de la porte fermée, moi de l’autre.

Chaque fois qu’il était silencieux

 (il devait bien reprendre son souffle de temps à autre)

j’ouvrais et lui donnait une récompense.

 

Trois jours plus tard j’ai décroché la porte et j’ai installé une barrière pour bébé.

La porte est restée ouverte et nous avons enfin pu dormir.

 

Nos relations avec les voisins se sont apaisées à coup de bouteille de vin,

de boîtes de chocolats et d’excuses larmoyantes

 

 

à la semaine prochaine

 



04/03/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres