Bienne

Je ne suis pas née à Bienne, mais c’est ma ville. J’y suis arrivée à 6 ans.

          Elle n’est pas spécialement belle, sauf sa Vieille Ville,

                   mais pour moi, c’est l’endroit le plus apaisant et le plus agréable.

                            C’est chez moi.

                                      Je l’ai quittée durant 20 ans, je l’ai regrettée chaque jour.

 

***

Je vivais dans le canton de Vaud.

          D’abord à Renens, une ville froide et sans âme.

                   Puis un endroit magnifique qui s’appelle le LAVAUX et qui est classé

                            au patrimoine mondial de l’Unesco.

                                      Un paysage extraordinaire.

                                               Pourtant lorsque je revenais à Bienne j’avais l’impression

                                                         de respirer mieux, d’être plus légère.

 

***

Quel bonheur lorsque j’ai enfin pu rentrer chez moi.

 

***

C’est une ville particulière à plus d’un titre.

          Tout d’abord parce qu’elle est bilingue.

                   Français (romand pour nous autres suisses) et suisse allemand.

                            En 20 ans les choses ont un peu changé.

                                      Malheureusement le bilinguisme se perd.

                                               Nous autres romands sommes un peu

                                                         « écrasés par la majorité alémanique ».

 

***

Dans les magasins les vendeurs et vendeuses ne sont plus forcément bilingues.

          C’est bien dommage.

                   Cependant, beaucoup de gens le sont encore.

                            Il n’est pas rare de commencer une conversation en allemand

                                      et de s’apercevoir après quelques minutes que votre interlocuteur

                                               est romand aussi.

 

***

La vie culturelle de Bienne est variée et intéressante.

          Encore plus si l’on a la chance de maîtriser les deux langues.

                   De la symphonie à la soul music en passant par l’opéra et l’opérette,

                            de la philosophie au Festival international d'échecs,

                                      du cabaret au cinéma en plein air.

 

***                                         

 Nous n’avons pas moins de

          6 musées, 10 théâtres,

                   une quantité de galeries d’art,

                            des associations de quartier

                                      des possibilités de pratiquer une quantité de sports

                                               plusieurs écoles de danses

                                                         une piscine couverte, etc. etc.

                                                                  Il faut vraiment le vouloir pour s’ennuyer à Bienne.

 

***

Je regrette cependant que nos cinémas soit aussi chers

          et que désormais les romands soit de plus en plus oubliés.

                   Avant les films étaient en version originale sous-titrés français et allemand.

                            Maintenant, la majorité des films passent doublés en allemand et aucune

                                      séance en français n’est prévue ou alors à une heure tardive.

                                                Encore dommage.

 

***

Ce que j’aime le plus à Bienne,

          c’est le contact facile de ses habitants.

                   Ici on se parle.

                            Et cela fait sacrément du bien.

                                      Il est vrai que j’ai un chien et que cela facilité le premier contact.

 

***

Mais surtout,

          je suis persuadée que c’est dû à l’habitude de vivre plongés au quotidien

                   dans un milieu culturel multiple.

                            Cela pousse tout naturellement à plus de tolérance

                                      et de curiosité « de l’autre ».

                                               Chacun garde ses « différences »

                                                         et en général elles cohabitent avec harmonie.  

 

***

Nous avons également la chance de vivre au bord d’un lac.

            Vous aurez compris

                   que j’aime ma ville de Bienne.

                                                                                                           Doumi



06/03/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres